a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa cum sociis Theme natoque.

Latest Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

1-677-124-44227
184 Main Collins Street West Victoria 807
info@yoursite.com

NéCropole et AmphithéâTre

Lieu


Lieu: Avenida Jorge Bonsor, 9

Tel: 600 14 36 32

Web: museosdeandalucia.es/web/conjuntoarqueologicodecarmona/informacion-general

Audioguide:

Dépliant:

Facebook:

Horaire:

Histoire


La découverte de la nécropole de Carmona et de l’amphithéâtre a eu lieu à la fin du XIXe siècle, grâce à l’initiative de Juan Fernández López et de l’archéologue anglais Jorge Bonsor.

La nécropole date du 1er siècle environ. Le rituel funéraire le plus fréquent était la crémation. Les cadavres ont été incinérés dans des fosses creusés à même la roche ou étaient installés les bûchers, parfois, ceux-ci étaient également utilisés comme sépultures, déposant les cendres dans la fosse, qui était ensuite recouverte de pierres de taille, de briques ou de « tégulas ». Une fois recouverte, une stèle était placée pour indiquer le lieu et le nom du défunt.

Le mausolée collectif, constitué d’une chambre souterraine à caractère familial, est le type d’inhumation le plus répandu dans la nécropole de Carmona. On y accède par un puits en escalier. La chambre est généralement quadrangulaire, avec un banc qui longe la partie inférieure des murs, où sont placées les offrandes et sur lequel les niches s’ouvrent. Dans certaines chambres, les traces des portes qui les ont fermées subsistent, d’autres ont dû être fermées avec une dalle. La partie externe des sépultures devait avoir des « cipos », des stèles ou des tertres funéraires et d’autres constructions dont aucun témoignage n’a été conservé. Pour cacher la rugosité de la roche, les tombes étaient décorées. La nécropole est l’un des sites les plus importants de la péninsule en raison de sa bonne conservation.

L´amphithéâtre:

En face de la nécropole, se trouve l’amphithéâtre, qui était utilisé pour des spectacles d’animaux et d’autres événements artistiques et culturels.

On pense que les marches et les couloirs étaient recouverts de plaques de matériaux nobles, avec des niches pour les statues habituelles des empereurs et des personnes illustres de Carmona.

L´ « ima cavea » et la « media cavea » sont en dessous du niveau de la route, creusés dans l’alcor, tandis que la « suma cavea » était la seule partie construite.

Sa façade orientale était pourvue d´une rampe d’entrée, semblable à celles qui devraient se trouver dans chacun des angles et qui donnait accès aux sorties ou vomitoires.

Eléments d´intérêt


Le tombeau de l’éléphant

C’est un sanctuaire dédié au culte des divinités de Cybèle et Attis. La vénération de ces dieux orientaux a atteint une importance énorme à Rome. Le culte d´Attis, un dieu qui mourait et ressuscitait chaque année, prit racine parmi les citoyens de Carmona, comme le montrent d’autres découvertes de la nécropole, et signifia la récupération d’une forme de religiosité personnelle, en vigueur dans les cultures orientales et méditerranéennes, avec lesquelles Carmona maintenait des relations incontestables depuis longtemps. À ce dieu se joint la déesse mère, incarnation divine de la nature, maîtresse de la vie et de la mort, représentée par la forme aniconique d’un bétyle (pierre ovoïde). Néanmoins, la figure de l’éléphant a exercé une telle fascination depuis sa découverte qu’elle est devenue le symbole d’éternité le plus remarquable de ce bâtiment.

Le tombeau de Servilia

Le tombeau de Servilia, est la plus monumental des structures traditionnelles représentées dans la nécropole. Il suit des modèles hellénistiques et reproduit une luxueuse demeure avec un grand patio à arcades sur lequel s’ouvrent différentes pièces.

L’un de ces espaces est constitué par une galerie couverte, ou se trouve, dans sa travée centrale, une salle où il semble que la sculpture de Servilia était installée à l’origine.

Sur la façade du patio à portique se trouve la chambre funéraire, pourvue d´un grand vestibule de plan trapézoïdal, couvert par une voûte brisée, ce qui lui donne un caractère unique et sans précédent dans le lieu.

En définitive, tout nous invite à penser que la tombe, datée de l’époque d’Auguste, devait appartenir à une famille de puissants fonctionnaires romains.

Emplacement


Images


You don't have permission to register