a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa cum sociis Theme natoque.

Latest Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

1-677-124-44227
184 Main Collins Street West Victoria 807
info@yoursite.com
Image Alt

Carmona

Carmona, ta ville

Pourquoi Carmona?

À seulement 30 kms de Séville, sur la dernière élévation importante des Alcores, dominant la vaste Vega del Corbones, se trouve la ville de Carmona.La fertilité de la région et la défense aisée depuis le promontoire sur lequelle repose la ville ont fait de Carmona l’un des centres de population les plus importants de tous les temps.

Les riches sites préhistoriques découverts dans ses environs  indiquent que ses origines remontent au néolithique.

La ville ibérique – l’un de ses rois participa très activement à la Seconde Guerre punique (218-202 avant J.C.), la ville fut intensément romanisée, ayant même le privilège de frapper sa propre monnaie.

La Via Augusta passait par Carmona, utilisée et connue au Moyen Âge sous le nom d’El Arrecife, et dont se sont conservés certains vestiges ainsi qu´un pont d’origine romaine. La ville actuelle reproduit, avec de légères variations, le plan urbain romain.

Cette période fut sans aucun doute l’une des plus brillantes de l’histoire de Carmona. Ses traces sont encore visibles aujourd’hui. Les deux portes principales de l’enceinte fortifiée (celles de Séville et de Cordoue) sont de facture romaine. Mais le monument romain le plus remarquable, unique en son genre, est la nécropole.

Carmona a gardé son importance à l´époque musulmane. Elle est même devenue, pendant les premiers royaumes de Taifa, la capitale de l´un d´entre eux.

En 1247, elle se rendit à Fernando III « le Saint », qui l´a repeupla en la dotant de sa propre juridiction. Son fils, Alfonso X « le Sage », a fait la distribution et la délimitation de son territoire municipal.Sous le règne de Pedro el Cruel, Carmona fut l’objet de prédilection royale. L´Alcazar de la Porte de Marchena, agrandi, était l’une de ses résidences préférées. Après la mort violente du roi à Montiel, ses enfants s’y réfugièrent, défendus par Don Martín Lopez de Córdoba, maître d’Alcantara et de Calatrava. Sous les règnes de Juan II et Enrique IV, Carmona fut le théâtre de rivalités entre les maisons nobles des Ponce de León et de la famille Guzmán.

La participation de Carmona à la guerre de Grenade a été très notable, comme le prouve l’abondante documentation conservée dans les archives municipales.

En 1630, Felipe IV accorde à Carmona le titre de ville et fut plus récemment (1869) le théâtre d’une des premières tentatives d’établissement de la République fédérale.

Emplacement

Trouvez-nous

Site

En Europa
f_europa
En España
f_espanya
En Andalucía
f_andalucia
En Sevilla
f_sevilla
You don't have permission to register