a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa cum sociis Theme natoque.

Latest Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

1-677-124-44227
184 Main Collins Street West Victoria 807
info@yoursite.com
Image Alt

Carmona de cinéma

Un endroit unique
en Europe

Un endroit unique en Europe

Au sud de l´Espagne, dans la province de Séville, commune autonome d´Andalousie, Carmona est reconnue pour être l´une des villes la plus ancienne du continent européen. Un charme envoûtant se dégage de ses palais de la renaissance. Elle dissimule derrière ses remparts, une superbe petite cité médiévale.
Peuplée depuis 5 000 ans, la ville a vu passer du monde, il en résulte un patrimoine historique et artistique inestimables.
La valeur de la ville se définit par ses beaux monuments, son riche histoire, ces derniers se rassemblent de façons harmonieuses et uniques.

La production audiovisuelle à Carmona

A proximité de Carmona (á seulement quinze minutes par autoroute) se trouve la capitale, Séville, avec son emplacement privilégié. Sur la route qui mène directement à Madrid (en affectant la voie rapide, via l´aéroport). Des producteurs audiovisuels qui disposent de tous les moyens nécessaires pour atteindre leurs plus belles prises.
De l´autre côté de la province de Séville, on retrouve le meilleur nombre d´entreprise de services et d´auxiliaires, et bien sûr des professionnels de moyens audiovisuels.

Les moyens de communications

Comme précisé précédemment, l´un des grands avantages de Carmona c´est son implantation exceptionnelle et évidemment son réseau de communication.
Bien que l´accès soit exclusivement par autoroute, en effet il faut emprunter la NIV/E5, reliant la capitale de l´Espagne á Cadiz en passant par Séville. On peut rejoindre une ville á une autre par d´autre moyens tels que : par avion, par train, tout en soulignant, qu´en train á grande vitesse (AVE) le voyage est disponible plusieurs fois par jour. Notons que de Séville á Madrid, le temps de trajet est d´environ de deux heures quinze.
N´oublions pas le port fluvial de Séville qui est situé sur la darse de Guadalquivir, il prend en charge autant les marchandises d´ordre général (produits sidérurgiques) que le Vrac (céréales, engrais naturel, ect), les marchandises liquides, les conteneurs et les rouliers.

La lumière á Carmona

Située dans la région la plus méridionale de l´Europe, Carmona bénéficie d´un grand nombre d´heure d´ensoleillement.
De plus la ville connait rarement le climat pluvieux, cela permet de laisser entrer le soleil dans toute sa splendeur. Les meilleures parties de l´année sont en particulier, du début du printemps et en Automne.
L´aspect que nous offre le soleil sur la ville de Carmona est non seulement remarquable mais aussi d´une très bonne qualité naturelle. Son immense et intense ciel bleu et dégagé dominent au printemps et en été durant des jours et jours.
A l´arrivé de l´Automne, la qualité et la texture naturelle de l´éclairage sont renforcées, la luminosité s´avère prodigieuse avec une nuance d´or cristallisée le jour. A l´aube, elle apparaît d´un contraste somptueux avec des reflets roses, mauves et argentées.

Les églises et les couvents

Au sein de son héritage historique, Carmona a un bel ensemble artistique des édifices religieux, composé d´églises, de monastères et de sanctuaires construits a partir du 14ème siècle.
Au 18ème siècle, la chapelle San Matéo mudéjar, fut construit ainsi que l´impressionnante église du Divin Salvador bâtit dans un style baroque.
La grande église du prieuré de Santa Maria, a elle était construite dans un style gothique, entre le 15ème et 16ème siècle. Elle est seulement remarquable et importante par sa belle architecture mais aussi par la quantité et la qualité des objets d´art religieux qu´elle préservent.
N´oublions pas, l´église médiévale de San Filipe, conçu au 14ème siècle, c´est l´une des églises qui a obtenu le style le plus pur et le plus mauresque de la ville.
A partir du 14ème siècle, les églises de San Blas et Santiago furent conçus, elles sont situées dans les quartiers qui ont toujours gardés leurs charmes populaires à l´ancienne, accompagnant d´un agréable atmosphère.
Nous rencontrons différents éléments d´origine arabe allant d´une époque à une autre.
Au 18ème siècle fut bâtit les églises de San Pedro et de San Barthelemy.
Fondé au milieu du 15ème siècle, le couvent de Santa Clara se démarque des autres couvents avec ses deux agréables cloîtres et sa belle église mudéjare qui expose plusieurs peintures de Valdès leal ainsi qu´une collection de portraits

Les palais, les rues et les places

Carmona possède une série de palaces entourée d´´églises, avec. Toutefois la forme des rues des cours spacieuses en forme carrée.
Toutefois la forme des rues est très variée, elles sont généralement étroites et fortement inclinés en zigzag la ville donne un caractère aristocratique et un style austère et discret.
Au sein de plusieurs jalons importants méritent une attention particulière, l´ancien forum romain demeure l´un des plus fréquenté des espaces publics dans la ville. Il est entouré par de beaux exemples d´architectures civiles de différentes époques, avec des formes rondes, des arcs.

Architecture populaire

Les bâtisseurs islamiques ont laissé un héritage et un travail presque inchangés. Avec l´architecture populaire que Carmona a su conserver au fil du temps.
Répétant des modèles séculiers beaucoup d’entre eux encore en usage, sauf pour quelques détails sur l’adaptation aux besoins actuels, peut être vu dans sa vraie dimension, les formes et usages d’une Andalousie médiévale profondément influencé par la culture musulmane.
l’exemple le plus unique et charmant de cette architecture sont évidents et populaire dans les vieux quartiers de Santiago, de San Blas, appelé aussi le quartier juif, et San Felipe.

La nature

Outre sa richesse historique et monumentale, Carmona a un paysage patrimonial de premier ordre dans lequel sont sans aucun doute deux éléments principaux. L’immensité de la plaine de riocorbones et le rebord escarpé des éléments sur lesquels la ville est isolée au milieu de la plaine, comme une force puissante.
La prairie, sous un régime de climat méditerranéen, a été adaptée au fil des siècles pour les cultures céréalières vastes, offrant un grand spectacle le changement de couleur de blé vaste et polygones de tournesol sous l’influence des saisons, jeu de lumière sur l’horizon brumeux dominé par les collines lointaines bleus des montagnes de Malaga et Cadix.
Sorties et couchers de soleil et de la nuit, vue fantastique de la pleine lune illuminée en suggérant une mer pétrifiée. L’échelonnement des Alcores des nuances Roc érodé le calcaire luxueux et riche de jaune, s’oppose à son contrepoint troublée à la plaine et distillé, avec sa végétation sauvage hargneux de l’essence méditerranéenne. Dispersés à travers ce paysage à couper le souffle sont carrières grotte-off, et de nombreux chalets et les fermes de belle construction.

Filmé à Carmona

L’activité cinématographique laquelle a Carmona comme scénario débute dans les années 1940 en commençant par le filmage de Malvaloca. C’est un film du producteur CIFESA avec Amparo Rivelles y Alfredo Mayo comme protagonistes. En 1951, Luis Lucía filmait El Sueño de Andalucía avec Luis Mariano y Carmen Sevilla. Ensuite ils se tournaient beaucoup d’autres films trop nombreux pour les citer tous. Les plus importantes entre ceux sont Pepita Jimenéz de Rafael Moreno Alba (1076) ; la version cinématographique de l’opéra Carmen qui était réalisée par Francesco Rossi en 1984 et qui avait Plácido Domingo y Julia Migenes-Johnson comme protagonistes, ou la nouvelle version de Carmen qui est effectuée par Vicente Aranda en 2003 et dont les protagonistes étaient Paza Vega y Leonardo Sbaraglia; en 1996 Francesco Betriu a réalisé La Duquesa Roja avec Maria Isbert, Rosa María Sardá, Loles León, Javier Gurruchaga et Rafael Alvarez ´El Brujo´; Nadie Conoce a Nadie (1999) de José Alvaro de Moráis avec Eduardo Noriega et Peixe Lua comme protagonistes; Fugitivas, en 2000, par régisseur Miguel Hermoso avec les acteurs Juan Diego, María Galiana, Niña Pastori et Laia Marull. En 2001 Pepe Danquart réalisait Semana Santa avec Mira Sorvino et Oliver Martínez comme protagonistes. Manolete (2006) est une production internationale réalisé par l’Hollandais Menno Meyjes avec Penélope Cruz, Adrien Brody, Juan Echanove et Santiago Segura comme protagonistes.

En 2010 le producteur Maestranza Films, S.L. conjointement avec Saga Productions (Suisse) roulaient des scènes du long métrage “Ispansi” réalisé par Carlos Iglesias; le film indien Zindagi Na Milegi Dobara (On ne vit qu’une fois) est réalisé en 2001 par Zoya Akhtar; La Estrella est réalisé par Alberto Aranda et avait Ingrid Rubio, Carmen Machi, Marc Clotet est Fele Martínez comme protagonistes; la production de la série télévisée Falcón est fondé sur des romans de Javier Falcón du écrivain Anglais Robert Wilson; Anochece en la India, un road movie qui était réalisé par Chema Rodríguez a Juan Diego, l’actrice Clara Voda et Javier Pereirao comme protagonistes ou Libertador réalisé par Alberto Arvelo en 2012 avec Édgar Ramírez, Danny Huston, Gary Lewis, Iwan Rheon, Inmanol Arias, Juana Acosta et María Valverde comme protagonistes.
Dans la production audiovisuel il ne faut pas oublier la réalisation des documentaires, des reportages photographiques de revues de mode, des spots publicitaires par des marques comme Toyota, Cruzcampo, Manzanilla la Guita, Ferrero Rocher ou des vidéoclips comme celui de la groupe musicale Spandau Ballet.

unnamed
You don't have permission to register