a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa cum sociis Theme natoque.

Latest Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

1-677-124-44227
184 Main Collins Street West Victoria 807
info@yoursite.com

L´Alcazar de la Porte De Séville

Lieu


Lieu: Plaza de Blas Infante, s/n

Tel: 95 419 09 55

Web: https://alcazardelapuertadesevillacarmona.wordpress.com/

Audioguíde:

Dépliant :

Horaire  

Histoire


La Porte de Séville est l’un des éléments les plus représentatifs du vaste et riche ensemble architectural de Carmona.

Bien que des vestiges archéologiques datés du XIV S. av JC au XII S. av JC aient été découverts, son origine est établie au IX S. av JC. En conséquence dans ce monument qui fut déclaré patrimoine historique et artistique bien avant la Giralda de Séville, se reflètent comme dans un journal, les hauts faits et les évènements de l´histoire Occidental, dont la ville a participé ou a été témoin.

En effet, la culture des habitants de l’intérieur du plateau péninsulaire, de la Méditerranée orientale, phéniciens, carthaginois, romains, arabes et, enfin, chrétiens, a été imprimée sur les pierres de taille de la Porte de Séville.

Les Carthaginois ont construit un bastion sur la tour primitive du 8ème siècle avant JC. C., lui donnant les premières traces de son aspect quadrangulaire, lourd et puissant, pour faire face à l’assaut des armées romaines. Au temps d’Auguste, ils ont réformé et renforcé la structure construite par les Carthaginois avec l’ensemble des portes que l’on peut encore voir aujourd’hui. Sur le bastion, un temple a été construit dont se conserve encore une partie de sa plate-forme ou podium.

Ces interventions et les autres qui ont été effectuées par les Romains, en particulier au I er siècle après JC, ont fait de Carmona «la ville la plus forte de la Bétique pendant l’Antiquité », comme le proclame César, en bon connaisseur des capacités défensives de la ville.

Durant la période islamique, diverses interventions ont été réalisées ; un arc en fer à cheval de la période califale du 10e siècle, et un autre arc fer à cheval brisé extérieur datant du 12e siècle, période almohade. Plus tard, sous le règne du roi Pedro I, au 14ème siècle, d’autres réformes ont été effectuées à l’intérieur de l´édifice.

Dans les années 60 il fût libéré des maisons adossées et en 1973 les dernières restaurations furent effectuées permettant ainsi d´aménager la salle des prisonniers d´en bas et d´en haut, le Patio de los Aljibes et la Torre del Oro, d’où l´on peut voir de magnifiques vues des toits de Carmona

Eléments d´intérêt


Pour accéder à la ville par l’ouest, a été conçu sur l´ancien bastion, un système de deux portes opposées construites avec des arcs en plein cintre et des voûtes en berceau. Pour renforcer la défense, entre les deux portes et entouré des murailles, on laissa un espace ouvert ou « intervallum », qui serait atteint par les soldats attaquants s’ils parvenaient à franchir la première porte et où ils seraient facilement repoussés depuis les murailles.

Emplacement


Images


You don't have permission to register